steph.jpg

RENCONTRE AVEC STEPHANIE

coach dynamo, kiné-ergothérapeute, maman.

Coach depuis : Mars 2016

Formation : Kiné-Ergothérapie, CQP ALS

Autres projets : Dévaler les pentes raides des Monts Chugach en Alaska, et plonger à Aldabra

Mouvement préféré sur le vélo : Double tap-back, double pompe en 3

Musiques préférées : Perfect Day de Lou Reed et Tears in Heaven d’Eric Clapton

Artiste préféré : Pink Floyd

Endroit préféré pour les vacances : La Montagne

Péché mignon : Un verre de vin et un plateau de fromage devant un feu de cheminée !

jeunesse.jpg
Image d’iOS (3).jpg

Je suis née à Paris mais j’ai grandi dans le sud de la France. Ayant la chance de vivre entre mer et montagne, mon terrain de jeu se résumait surtout aux sports de glisse. Du coup, mes activités du mercredi se pratiquaient sur l’eau, et celles du weekend à la montagne !

A l’âge de 15 ans, j’ai eu un accident domestique qui a eu un impact majeur sur ce que je suis devenue par la suite, et les choix que j’ai fait. Cet accident (une friteuse renversée sur toute ma jambe gauche, brûlée au 3ème degré) m’a valu 2 mois d’hospitalisation dans un centre de grands brûlés et un quotidien rythmé entre séances de kinésithérapie et d’ergothérapie. Sans en avoir vraiment conscience à ce moment-là, mon avenir était en train de se décider entre les murs de ce centre de rééducation …

J’ai obtenu mon bac Littéraire option Lettres à l’âge de 17 ans. J’étais, semble-t-il, plutôt destinée à intégrer une prépa littéraire (une évidence pour ma maman, professeur de lettres !). Pourtant, les choses en ont été autrement. J’ai décidé de rentrer en école préparatoire aux concours paramédicaux. En travaillant d’arrache pied, j’ai réussi à intégrer une école de kinésithérapie et j’ai poursuivi mes études jusqu’à l’obtention de mon diplôme d’ergothérapeute.

C’était ça que je voulais vraiment faire : aider les autres à reprendre confiance en eux.

Après mon expérience en tant que kiné et ergothérapeute où j’ai beaucoup appris, j’avais besoin d’apprendre de nouvelles choses. J’ai alors décidé d’intégrer un groupe pharmaceutique, dans lequel j’ai travaillé pendant plus de 10 ans.

sport.jpg

Depuis aussi longtemps que je m’en souvienne, le sport a toujours fait partie de ma vie. J’ai pratiqué de nombreuses activités comme le volley-ball, la voile, le VTT, la natation, le tennis, le ski, la plongée ...  J’ai toujours eu un attrait pour les activités à sensations fortes, celles où l’adrénaline monte vite ! 

Image d’iOS (3) copie 2.jpg
Image d’iOS (7) copie.jpg

Après ma 2ème grossesse, et à l’aube de mes 40 ans, je me suis dit que c’était le moment de faire autre chose de ma vie professionnelle et de me rapprocher de cette passion pour le sport. J’ai la chance d’avoir un mari qui m’a toujours soutenu dans mes choix. C’est ce qui m’a aidé à oser reprendre des études et passer mon diplôme de coach sportif. Tout cela m’a demandé beaucoup de volonté et de ténacité pour gérer vie de famille, écoles, études et stages en même temps ! Mais, immédiatement, cela a été une évidence, j’allais enfin pouvoir allier deux éléments essentiels de ma philosophie de vie : faire du sport et aider les autres.

Aujourd’hui, mariée et maman de 2 petites filles, Stella (10 ans) et Sasha (11 ans et demi), le sport est une vraie religion à la maison ! Chacun a son sport de prédilection, mais les deux activités qui nous rassemblent tous les quatre sont le tennis et le ski. Nous partageons ces activités le plus souvent possible, c’est un lien formidable qui nous rapproche et qui nous offre beaucoup de complicité !

Aujourd’hui, nos vacances idéales en famille sont celles que l’on passe en montagne ou dans le désert, sous la tente, sans téléphone, où notre seule préoccupation est de subvenir à nos besoins vitaux, et de profiter de ce que la nature nous offre : sérénité, paysages à couper le souffle et surtout une pleine reconnexion avec soi-même. Pendant la période hivernale, nous partons beaucoup en montagne, je pratique le ski, le snowboard, le ski de rando et l’alpinisme. En été, c’est randonnée, escalade, et paddle.

Cela a été comme une évidence, j’allais pouvoir allier deux éléments essentiels de ma philosophie de vie : faire du sport et aider les autres.
Capture d’écran 2019-06-27 à 19.25.32.png
Image d’iOS (3) copie.jpg
Image d’iOS (4).jpg

Pour moi, chaque activité doit être un loisir et un moment agréable de partage. Quand j’étais plus jeune, on m’a beaucoup dit qu’il fallait que je persévère, que j’avais un potentiel pour la compétition, mais en réalité tout ce qui m’intéressait c’était de m’amuser, comme j’en avais envie, sans aucune contrainte. 

Je n’ai jamais eu l’esprit de compétition, je n’ai jamais voulu être la meilleure. Par contre, j’ai toujours voulu donner le meilleur de moi-même. Finalement, le seul adversaire que j’ai toujours eu dans le sport c’était moi-même et ma volonté de me dépasser ! Je suis heureuse d’avoir pu transmettre à mes enfants le goût de l’effort, le goût de l’aventure, sans jamais se comparer aux autres.

Le sport fait partie de mon quotidien, il est vital dans mon équilibre positif. Du coup, en plus des cours dynamo, je pratique le tennis 2 à 3 fois par semaine toute l’année, et la natation une fois par semaine en récupération active, pour détendre mes muscles. Enfin, j’essaie de maintenir 2 workouts complets par semaine, avec TRX, Kettlebel, ou poids de corps !

J’ai toujours été convaincue qu’une vie ne suffit pas à se réaliser et à s’épanouir alors je profite de chaque instant !

Image d’iOS (6).jpg
Image d’iOS (5).jpg
Finalement, le seul adversaire que j’ai toujours eu dans le sport c’était moi-même et ma volonté de me dépasser !
nutrition.jpg
7254b620dc50e79225e34da0e89a00c7.jpg

Nous sommes 4 à faire du sport quotidiennement, donc outre la machine à laver qui tourne 2 fois par jour (pleine de leggings, brassières et shorts bien sûr !), le frigo est l’élément le plus important de la maison ! Il est autant que possible rempli de fruits et légumes de saison. Je cuisine tous les jours des plats simples et faits maison.

Je mange de tout, et je ne suis aucun régime particulier. J’essaie juste de limiter ma consommation de viande, de gluten et de lactose. Cela ne veut pas dire que je n’en mange jamais, juste que je fais attention à manger équilibré !

Le matin il y’a toujours sur la table du petit dej. : des fruits, des protéines, du porridge et du pain que l’on commande chez un paysan boulanger (qui produit lui-même son blé). Je ne quitte jamais la maison sans emporter des petits encas (fruits, amandes, noix de cajou ou barre de céréales) pour recharger mes batteries pendant la journée. J’aime aussi saupoudrer mes salades ou smoothies avec des super aliments qui viennent apporter un tas de nutriments hyper complets.

En plus, je fais 2 fois par an des cures de magnésium et spiruline pour m’aider à lutter contre les petites baisses de régime dues aux changements de saisons. J’essaie de me faire masser une fois par mois et je fais des séances de cryothérapie dès que mon corps en a besoin pour récupérer en profondeur.

Dans tous les cas, pas de secret, la meilleure des récupérations, c’est le sommeil ! 8 heures de sommeil et tu es refait à neuf ! Manger sainement et dormir suffisamment sont la clé d’une bonne récupération.

dynamo.jpg
IMG_4847.JPG

dynamo est arrivé dans ma vie quand j’étais coach sportive. Immédiatement, je me suis dit que c’était là que j’avais vraiment envie d’être, dans cette salle éclairée à la bougie, avec la musique qui résonne ! Cette expérience m’a littéralement transportée et m’a fait découvrir des sensations que je n’avais alors jamais eu dans aucune autre activité sportive.

C’est très difficile d’expliquer ce qui s’y passe … Evidemment la majorité des gens poussent la porte du studio avec l’intention de faire du sport, mais très vite, cette notion d’activité sportive laisse place à d’autres sensations, comme le dépassement de soi, le lâcher prise, la libération d’un tas d’émotions… J’entends souvent les gens arriver dans le studio et dire “qu’est ce que je suis content d’être là, ça va vraiment me faire du bien”. On ne vient pas chez dynamo pour faire du sport mais pour se faire du bien !

Chaque classe est unique. Mon intention est différente en fonction de mon humeur, de l’actualité, je ne peux jamais anticiper ce qui va s’y passer. Mais, ce que je veux à chaque fois, c’est que les gens puissent se déconnecter totalement de leur quotidien, qu’ils puissent rentrer dans une petite bulle hors du temps, et qu’ils s’autorisent ce fameux lâcher prise, cette reconnexion à eux-mêmes, sans se préoccuper de l’avant ou de l’après, et que chacun de ces instants leur permettent de se révéler. 

J’entends souvent les gens arriver dans le studio et dire “qu’est ce que je suis content d’être là, ça va vraiment me faire du bien”.

Je pourrais raconter un tas d’anecdotes qui se passent une fois que les portes du studio sont fermées. Dès que la musique part, que les premières gouttes de sueurs commencent à perler, toutes les émotions y passent, du rire aux larmes, chaque moment passé sur ce vélo est unique et te marque de façon indélébile. Quelque soit la raison qui t’amène sur ce vélo, quelque soit ce que tu viens chercher pendant ces 45 minutes, tout le monde est relié par le même point de fuite, la musique qui t’emporte, l’envie de donner le meilleur de toi-même. L’énergie du groupe vient alors transcender tout le reste.

IMG_5439.JPG
On y laisse souvent des choses envahissantes, désagréables pour en ressortir avec une sensation de légèreté
IMG_1099.JPG

Pour moi la notion la plus importante dans la pratique du sport est d’abord le plaisir. Tu ne tires aucun bénéfice, aucune satisfaction, et aucune progression quand tu fais quelque chose contraint et forcé. Nous vivons dans un monde où nous subissons un certain nombre de choses au quotidien alors il me paraît essentiel de choisir des activités, des loisirs qui nous font vraiment plaisir. Nous sommes maîtres de notre vie, alors que ce soit au niveau personnel ou professionnel, nous avons le choix de ne pas subir notre quotidien. Les rêves sont faits pour être réalisés !

Ce qui m’inspire le plus ce sont les personnes que je rencontre au quotidien, les histoires que certains viennent me confier. J’ai souvent l’impression qu’on vient déposer quelque chose dans cette obscurité, on y laisse souvent des choses envahissantes, désagréables pour en ressortir avec une sensation de légèreté, avec un sentiment d’avoir accompli un truc hors du commun. 

Je trouve que chaque être humain est une source d’inspiration. Je suis aussi impressionnée par une étudiante qui fait un petit job pour arrondir ses fins de mois ; que par une maman qui jongle entre travail et vie de famille ; ou par un athlète de haut niveau. Pour moi l’étincelle c’est quand tu sors d’une séance et que tu as cette sensation de ne pas toucher terre. Tu sais que quoi qu’il arrive, tout va bien aller !


Retrouvez STEPHANIE pour un cours spéciaL DIMANCHE 7 JUILLET à 12H à boétie