DYNAMO+COACH_LISA_200.jpg

RENCONTRE AVEC LISA

Coach dynamo, professeur de yoga et personal trainer.

Coach depuis : octobre 2016

Formations : CQP ALS, YTT Yoga Ashtanga et NASM Personal Trainer

Autres projets : première retraite de yoga en août 2019 et formation en yoga pré et post natal en juillet 2019

Mouvement préféré : balancements + tapback

Musique préférée : Glass Animals - “The Other Side of Paradise”

Endroit préféré pour les vacances : Hossegor

Pêché mignon : le chocolat

jeunesse.jpg

J'ai grandi à Auch, dans le Sud-Ouest, à côté de Toulouse, dans une famille hyper sportive. Mes parents sont professeurs de judo, alors à 4 ans j'étais déjà sur les tatamis. A partir de là, le sport ne m'a plus jamais quitté. J’ai obtenu ma ceinture noire de judo à 18 ans.

Pourtant, c'est dans la danse que je me suis pour la première fois réellement épanouie. D’abord j’ai pratiqué le modern’ jazz puis d’autres styles comme le hip-hop, la danse classique, contemporaine, et même le dancehall !

A l'âge de 16 ans j'ai intégré une formation sport études dans une école de danse à Montpellier. Puis, j’ai déménagé à Paris pour suivre une formation de 2 ans dans une école de danse professionnelle. J’ai arrêté car je sentais que ce n'était pas un milieu qui me correspondait réellement.

C’est à cette même période que je découvre le yoga. Quelle révélation !

C’est dans la danse que je me suis pour la première fois réellement épanouie.
received_653493365097947.jpeg
FB_IMG_1555273064925.jpg
yoga.jpg

Après avoir entendu les bienfaits du yoga, j’ai testé plusieurs cours et trouvé mon bonheur dans la pratique du Vinyasa. Ça m’a permis de me reconnecter avec moi-même dans cette période un peu difficile, d'arrêter de me focaliser sur ce que peuvent penser les autres de mon physique, mon apparence ou même mon niveau technique. Ça a été un vrai déclic moralement et physiquement.

Je suis devenue petit à petit plus attentive à mes sensations et plus à l'écoute de mon corps que j’avais parfois malmené en dansant.

Rapidement, jai été de plus en plus attirée par l’idée de partager ce que j’apprenais et vivais, sûrement parce que j’avais depuis toute petite baigné dans l’enseignement du sport avec mes parents. J’avais cette envie d'apporter aux autres et de transmettre ce que je savais.

Un jour, je me suis décidée à sauter le pas et j’ai pris mes billets pour l'Inde : un mois de formation intense pour décrocher le diplôme 200 heures de Yoga Teacher Training. J’ai bien fait car c’est clairement l'une des plus belles expériences de ma vie !

En Inde, j’ai découvert une nouvelle culture, j’ai fait des rencontres avec des personnes du monde entier et ma vision du yoga a complètement changé. j’ai compris que ce n'était pas juste essayer de faire de jolies postures, mais bien plus que ça. Le côté plus spirituel du yoga s’est complètement révélé à moi avec les cours de Pranayama, la méditation et la philosophie.

Après ce mois de formation intense et très riche, je suis revenue à Paris et j’ai commencé petit à petit à donner des cours. C'est le début d'une belle aventure qui ne s'est jamais arrêtée depuis !

En parallèle de mes cours, je continue à pratiquer le yoga pour moi dès que je peux, pour me recentrer et me faire du bien. Au-delà de l’entrainement, c’est une façon de me ressourcer.

Ça m’a permis de me reconnecter avec moi-même dans cette période un peu difficile, d’arrêter de me focaliser sur ce que peuvent penser les autres de mon physique (...)
20190414_224229.jpg
Screen Shot 2019-04-19 at 2.21.07 PM.png
nutrition.jpg

J'adopte une routine alimentaire assez simple, en faisant attention la majorité du temps à ce qu’elle soit équilibrée et végétarienne.

Si j'ai un cours dynamo tôt le matin, je bois juste de l'eau avant. Par contre, après le cours, j’adore me préparer des smoothies bowls (mixer un fruit de saison + 1/2 banane + lait d'amande + toppings) ou des avocado toasts avec des œufs pour reprendre de l’énergie et attaquer le reste de ma journée. Pour le déjeuner ou le dîner, cela reste simple ! J’aime bien faire des salades composées ou des buddha bowls.

De manière générale, j'évite de manger trop sucré et privilégie les fruits et légumes de saison. Pour être sûre de ne pas manquer d’énergie et m’aider à bien récupérer, je renforce mon alimentation avec des supers aliments comme la spiruline ou le maca.

Je ne suis jamais control freak - je sais me faire plaisir et partager un bon repas en famille ou entre amis. Je me suis beaucoup pris la tête avec l'alimentation plus jeune, surtout pendant mes années en tant que danseuse, mais c'est aujourd'hui beaucoup plus en conscience et avec du recul que je sais juste de quoi mon corps a besoin et quand m'accorder des plaisirs.

Screen Shot 2019-04-19 at 11.48.52 AM.png
Screen Shot 2019-04-19 at 11.50.35 AM.png

En parallèle de l’alimentation, j'essaye de m'accorder chaque matin 15 minutes pour m'étirer et bien réveiller mon corps pour attaquer la journée. Cela aide mon corps à récupérer.

Si j’ai assez de temps, je rajoute 10 minutes de méditation. C'est un moment où je me concentre juste sur ma respiration, j'oublie ce que j'ai à faire, et je me retrouve dans une bulle d'énergie positive. Je me laisse guider par l'application Petit Bambou depuis environ 6 mois.

Et puis quand je fatigue pendant la journée, j’avoue que les siestes sont le remède parfait ! Elles m'aident à tenir entre mes cours.

Enfin, j'essaye une fois par mois de m'accorder un massage, une séance de cryo ou une séance de stendo. Pour être bien dans son corps et dans sa tête, il faut s'accorder régulièrement des moments pour soi. Pas forcément du sport mais par exemple un massage. Il faut arrêter de vouloir tout contrôler, relativiser et accepter les choses comme elles viennent et comme elles sont.

dynamo.jpg
Aujourd’hui, dynamo a une place énorme dans ma vie. C’est un moyen de partager comment j’appréhende la vie avec ses hauts, ses bas et le travail de notre force mentale pour surpasser tout ça.

J'ai testé mon premier cours dynamo à peu près en même temps que mes premiers cours de yoga. Je suis sortie et je me suis dit immédiatement "Waouh c'est sur ce vélo coach que je veux être en fait.” Pourtant je n'aimais pas vraiment faire du vélo ni en extérieur, ni en intérieur avant ça. Mais cette performance, cette ambiance, cette énergie, la force du groupe, ces 45 minutes complètement à part qui te transportent ... c'était là où je me voyais !

Quand je prépare mes cours, j’essaye de retrouver cette sensation. Ma première source d'inspiration vient de la musique. Toute la différence se fait en choisissant des sons qui me font vraiment vibrer et qui me donnent des frissons quand je les écoute. J'aime aussi m'inspirer de livres sur le développement personnel, le parcours de sportifs de haut niveau ou les leçons que nous donne la vie pour les transmettre.

Un truc dont je suis très contente, c’est d’avoir pu ajouter une touche de yoga dans mes cours avec le dynamo esprit. J'avais vraiment envie d'assembler mes cours dynamo avec ma passion pour le yoga. Impossible de mettre des tapis de yoga à côté des vélos alors pourquoi pas rester sur le vélo pour finir le cours avec quelques étirements et postures qui ressembleraient à ce qu'on pourrait faire au sol ?

Le concept s'est petit à petit construit pour trouver un moyen fluide d'enchaîner un cours de 45 minutes avec 15 minutes plus douces composées de torsions, d’étirements et d’exercices de respiration. Ces 15 minutes permettent de faire redescendre le rythme cardiaque, retrouver une respiration fluide, faire retrouver aux muscles leur longueur initiale et continuer de se relâcher avec une dernière posture de relaxation comme Savasana.

20190415_094509.jpg
Screen Shot 2019-04-19 at 11.47.01 AM.png

Aujourd'hui, dynamo a une place énorme dans ma vie. C'est un moyen de partager ce que j'aime faire, comment j'appréhende la vie avec ses hauts, ses bas et le travail de notre force mentale pour surpasser tout ça.

J’aime me dire "ok, là c'est dur mais je vais aller au bout !" Juste pour ressentir cette sensation quand on termine, la fierté d'avoir atteint son objectif, pris du plaisir malgré la difficulté, et se rendre compte du chemin parcouru. C’est la fameuse étincelle !

Parfois, je suis fatiguée, la motivation n'est pas là, mais quand la porte du studio se ferme, le premier son démarre, juste la lumière des bougies... c'est toujours à 1000% que je me donne. J'ai envie que chaque personne puisse s'évader, se surpasser et ressortir bien physiquement et moralement.

Dans la vie, il y a des hauts et des bas mais il ne faut rien lâcher quand on se sent bien dans un domaine. L'entourage a été vital pour moi, sans le soutien de ma famille ça aurait été très compliqué. Aujourd’hui, je me sens bien là où je suis et j’espère transmettre de cette énergie positive dans tous mes cours.